Comment choisir son blouson pour homme ?

Comment choisir son blouson pour homme ?

La mode vous intéresse et, en plein coeur de l’hiver, vous êtes dans l’urgence de trouver un manteau qui vous plaît ? Vous ne savez pas comment choisir votre futur blouson ? Quelle marque ? Quelle coupe selon votre morphologie ? Court ou long ? Large ou ajusté ? Quelle couleur ? Comment l’assortir avec ses autres pièces ? Quel style en fonction de votre garde-robe ? Dans quel budget ? Bref, le choix d’un manteau n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Le choix de votre manteau doit reposer à la fois sur des critères pratiques et esthétiques. Pour le côté pratique, il doit bien entendu remplir sa fonction première qui est de vous tenir chaud tandis que pour le côté esthétique, vous devez choisir un manteau qui vous met parfaitement en valeur et qui épouse votre silhouette. On évitera donc les manteaux qui alourdissent. Si vous ne deviez en choisir qu’un seul, prenez un modèle qui s’adaptera à la plupart de vos tenues : streetwear, urbain chic, working, sport…

Quelques règles générales générales avant de commencer. Tout d’abord, étant donné que vous porterez votre manteau pendant les mois les plus froids, ne le portez pas trop près du corps. Avec d’autres sous-couches de vêtements, vous pourriez être inconfortable et avoir l’air boudiné. Deuxièmement, pensez à la couleur et au style de votre futur manteau. Si vous comptez n’avoir qu’une seule pièce dans votre garde-robe, pensez à prendre un manteau polyvalent, qui s’accordera aussi bien avec des baskets que des chaussures habillées, qu’avec un jean aussi bien qu’un pantalon de costume, un chino…

Pour commencer, une petite définition du blouson s’impose…

Le terme « blouson » vient de l’anglais « blouse » qui signifie « chemisier ». Originaire des États-Unis où il fut inventé au début du 20è siècle, le blouson fut au départ conçu pour les aviateurs, avant d’être repris par la population civile après la 2nde Guerre Mondiale. On le distingue en réalité du manteau pour plusieurs raisons:

  • une raison historique : le manteau est une pièce beaucoup plus ancienne qui, contrairement au blouson, remonterait à l’Antiquité,
  • une raison esthétique: le blouson est un type de manteau court, resserré à la taille par un système de serrage et qui finit au dessus des hanches. Son autre particularité vient de ses poignets, eux aussi resserrés, ainsi qu’à sa fermeture, face avant uniquement, ajustée à l’aide d’un zip.

Les différents types de manteaux

Parmi les différents types de manteaux, on retrouve plusieurs catégorie :

  • les vêtements formels (pardessus) :
    • le crombie coat en coupe droite : manteau classique par excellence, il accompagne principalement les costumes mais pas seulement (look casual chic) ;
    • le chesterfield : on l’identifie à sa boutonnière cachée, boutonnage simple, poche ticket…
    • l’ulster coat : on le reconnaît grâce à sa ceinture et à sa martingale. Il tombe sous les genoux et protège du froid grâce à son boutonnage croisé.
    • le raglan : on l’appelle ainsi à cause de l’absence de coutures au niveau des épaules. La coupe est nécessairement ample et nécessite d’avoir son style pour le porter.
  • Les vêtements de pluie :
    • le mackintosh : arme redoutable quand il pleut à outrance, le mackintosh porte le nom d’un grand chimiste écossais inventeur du premier imperméable en 1823
    • le trench : également redoutable en cas de fortes intempéries, il s’agit d’un vêtement militaire porté à l’origine par les officiers. On le reconnaît à ses épaulettes, ses épaules raglantes, sa ceinture,son boutonnage croisé, et, enfin,ses storm flaps (rabats à l’avant et à l’arrière) qui permettent d’éviter les infiltrations d’eau.
  • les manteaux casual :
    • la parka : vêtement coupe-vent, étanche et très utile dans les pays de froid polaire, son rembourrage est constitué de plumes ou de duvet
    • le duffle coat : issu du monde naval, on reconnaît ce manteau grâce à ses fermetures en corde avec de petites cornes,
    • le caban : comme le duffle coat, il est issu du monde marin. Pratique, facile à fermer, le caban protège du vent grâce à son boutonnage double sens,
    • la doudoune : pièce pratique qui protège parfaitement du froid. La doudoune doit être dense et former de beaux arrondis. Pour le style, éviter les tissus trop brillants et les couleurs trop fortes. La matière doit être solide et imperméable. Attention aux boudins horizontaux!

Voici le détail des différents types de manteaux que vous trouverez sur le marché :

Le pardessus

Également nommé « manteau à boutonnage simple« , le pardessus est un long manteau d’hiver à manches, confectionné généralement en tissu épais, en laine le plus souvent. Il est utilisé pour couvrir vos vêtements, traditionnellement sous la forme d’un costume, mais il recouvre également des tenues plus décontractées comme un jean par exemple. La longueur d’un pardessus s’étend au-dessous des genoux, à l’inverse d’un paletot dont la coupe s’arrête au-dessus des genoux. Le pardessus est le manteau de base du vestiaire masculin.

Le chesterfield

Le chesterfield est un manteau à coupe droite ou croisé caractérisé par son col en velours noir ou marron et l’absence de coutures horizontales. Très porté au Royaume-Uni, c’est un manteau classique, universel et intemporel, généralement constitué d’un épais tweed et porté jusqu’au genou. C’est le manteau porté par le gang de la famille Shelby dans la célèbre série Peaky Blinders. Il peut être porté par dessus un costume ou avec une tenue de sport plus décontractée. Dans le 2nd cas, on préférera le covert coat.

Le Covert coat

Conçu au 19è siècle pour être porté à cheval, le covert coat est vite devenu un incontournable dans le placard des hommes de cette époque. Toujours en vogue aujourd’hui, il s’apparente alors au manteau du gentleman farmer. En effet, considéré comme la version décontractée, voire rustique, du chesterfield, le covert coat arrive généralement au-dessus du genou. Manteau à coupe droite comme son grand frère, le cover coat est fait d’un twill beige ou olive, léger, qui le rend toutes saisons, contrairement au chesterfield, fait d’un tissu plus sombre que le rend davantage adapté à la ville. Composé d’un col en velours marron foncé, de deux poches à rabat et d’une poche ticket et surtout de quatre surpiqûres parallèles (les « railroading ») situées au niveau des manches et de l’ourlet, le covert coat est à l’origine destiné à un usage rural, ce qui se reflète dans sa couleur particulière qui rappelle « la teinte de la boue ».

Le trench

Conçu à l’origine avant même la Première Guerre mondiale, le trench-coat était utilisé comme vêtement par les officiers de l’armée. Il a été adapté pour être porté littéralement dans les tranchées, d’où le nom du manteau. C’est pendant la Grande Guerre que ce vêtement classique a pris la forme et le style que beaucoup d’entre nous portent encore aujourd’hui. Le style classique du manteau a toujours ces influences militaires. Parfaitement imperméable, cette gabardine, qui descend jusqu’aux mollets, est composée de manches raglans, d’une coupe croisée avec 10 boutons et d’une ceinture. Manteau chic par excellence qui fut popularisée par de nombreuses célébrités telles que Humphrey Bogart.

Le mackintosh

Le mackintosh, du nom de son inventeur écossais qui inventa ce tissu caoutchouté original en coton imperméable, est un manteau minimaliste (contrairement au trench coat), classique au style intemporel. Les coutures sont davantage collées que cousues pour une étanchéité totale.

Le caban

Le caban est à l’origine porté dans les milieux militaires et navals. Il vient étymologiquement du terme néerlandais « pije » utilisé pour décrire un manteau fait à partir de laine grossière. Inventé par les Néerlandais, le caban fut popularisé par les Britanniques pour servir d’uniforme aux sous-officiers. C’est enfin la marine américaine, l’US Navy, qui l’utilisa pour ses reefers. Le caban avait pour fonction principale de résister au vent, à la pluie et au froid qu’on peut rencontrer en mer.

Caractéristiques du caban :

  • veste à double boutonnage à 8 boutons pour résister au vent et conserver la chaleur,
  • col en fourrure, qui pouvait être boutonné jusqu’en haut pour protéger des intempéries,
  • poches à fente verticale sur la moitié inférieure de la veste,
  • gros boutons en laiton ou en plastique sur lesquels une ancre souillée est imprimée,
  • couleur bleu marine,
  • veste courte, ajustée à la taille et évasée pour faciliter les manœuvres à bord,

La parka

Le terme « parka » signifie « peau d’animal » est originaire des régions arctiques du nord de la Russie et de l’Alaska. À l’origine, les Inuits indigènes fabriquaient des parkas en peau de phoque pour se protéger des températures extrêmes lors de la chasse et du kayak. Sa conception fonctionnelle leur permettait également de protéger, de transporter et de nourrir leurs petits. Généralement longue, avec un capuchon doublé de fourrure et des proportions généreuses pour assurer l’isolation et la protection, la parka était également traitée avec de l’huile de poisson pour la maintenir résistante à l’eau.

La parka, également appelée anorak quoique ce soit deux types de vêtements légèrement différents le premier étant un manteau pour temps froid, à la longueur des hanches, généralement rembourré de duvet ou de fibre synthétique très chaude, et avec une capuche doublée de fourrure, tandis que le second est une veste imperméable, à capuche, à revers, sans ouverture sur le devant, et parfois avec des cordons à la taille et aux poignets – est un type de manteau à capuche, souvent doublé de fourrure ou de fausse fourrure.

Le perfecto

Le perfecto, qu’on associe souvent aux bandes de motards, est un blouson tendance et indémodable qui a su traverser le temps. il est reconnaissable grâce à sa coupe courte qui s’arrête au niveau des hanches, sa poche zippée, sa fermeture éclair asymétrique à double boutonnage sur le devant, son cuir, ses épaulettes, ses nombreuses poches, sa coupe ajustée, ses boutons pression, ses poignets à fermeture éclair…

Le teddy

Probablement né à Harvard, le teddy gagne vite en popularité grâce au monde du sport, plus particulièrement le baseball, que les joueurs adoptent rapidement. Il représente le blouson des bons élèves dans tous les lycées et universités américaines. Il est régulièrement donné en récompense, contrairement au blouson noir qui incarne les mauvais garçons. Adopté par les sportifs puis par les stars, le teddy est le symbole de la jeunesse et de l’insouciance. Bicolore, le teddy est représenté avec un écusson, fabriqué à partir de laine bouillie avec des manches en cuir. Les bords côtes sont généralement à rayures. Les poches sont passepoilées. Quant à la fermeture, ce sont des pressions sur les milieux devant.

Le bomber

Le bomber, communément appelé veste de bombardier, est l’un des manteaux militaires qui a connu l’un des plus francs succès dans la société civile. Popularisé par les mouvances munk, skinhead et les communautés gays dans les années 80, il a ensuite été repris dans les milieux de la mode et du hip-hop. Aujourd’hui, le bomber incarne le défi de l’autorité, la subversion, ce qui explique qu’il marche aussi bien auprès des jeunes. Cette veste mythique de l’US Air Force, fabriquée à l’origine pour permettre aux aviateurs de lutter contre des températures extrêmes à haute altitude, est désormais un basique dans la culture populaire que toutes les générations s’arrachent.

Caractéristiques du bomber :

  • deux poches rabat,
  • matière nylon,
  • poche zippée sur la manche,
  • blouson réversible,

C’est un vêtement intemporel qui s’est adapté au style des époques, ce qui le rend facilement tout-terrain et multi-générationnel.

Conseils sur le futur choix de votre manteau

  • éviter les manteaux en dessous des genoux si vous êtes petit,
  • éviter les matières synthétiques pour ne pas transpirer de manière excessive : éviter d’avoir plus de 30% de matière issue de l’industrie pétrolière et privilégier à plus de 70% de la composition les matières naturelles comme la laine,
  • privilégiez un tissu soyeux aux mailles serrées, signe de bonne qualité du tissu, pour un manteau formel,

Pour conclure, sachez que le manteau est une pièce intemporelle et qu’il est préférable d’investir dans de la qualité.

Pour aller plus loin dans le choix de votre futur manteau pour homme, Comme un Camion propose de nombreux articles thématiques parfaitement documentés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *